Projet

Évaluation environnementale et scénarios prospectifs : vers des pratiques d’aménagement durables

Dans un contexte de déclin de la biodiversité, il s’agit de réfléchir aux meilleures stratégies pour intégrer les enjeux écologiques dans les plans et projets. Une voie possible pour y parvenir est d’encourager les acteurs à interroger leurs pratiques afin de redonner un sens et un cadre à l’aménagement.

Contexte et objectifs

Malgré l’inscription en 2016 d’un objectif de « zéro perte nette de biodiversité » dans le code de l’environnement, ce dernier peine à être atteint. Le triptyque Eviter-Réduire-Compenser, pilier central de l’évaluation environnementale, fait partie des mesures phares mises en œuvre pour répondre à cet enjeu. Pourtant, bien que censées réparer les atteintes à l’environnement, les mesures compensatoires (dernière étape de la séquence ERC) sont accusées de tous les maux : autorisation de détruire la biodiversité, « marchandisation » de la nature…

Afin de replacer les enjeux écologiques au cœur de l’aménagement du territoire, ce projet – mené par Hélène Barbé, sous la direction de Nathalie Frascaria-Lacoste – vise à interroger la valeur et la représentation de la biodiversité au sein de la séquence ERC et de son cadre juridique. Il tente de comprendre les controverses dans le domaine de la compensation écologique, avec pour enjeu final de proposer des alternatives aux modes actuels de prise en charge des enjeux écologiques.

Après avoir cerné les enjeux majeurs, il s’agira de co-construire des scénarios prospectifs avec les acteurs de terrain, avant d’élargir ces propositions à un échantillon plus large et d’organiser des ateliers participatifs pour des mises en situations et en tension.

Illustration Sequence ERC
Illustration de la séquence ERC appliquée à la biodiversité (adapté de Lucie Bezombes, 2017).
Chercheurs
Hélène Barbé
Ingénieure d’étude mesures compensatoires
AgroParisTech
Université Paris-Saclay
Laboratoire Écologie Systématique Évolution
Nathalie Frascaria-Lacoste est professeur en écologie évolutive, ingénierie écologique à AgroParisTech et directrice-adjointe du laboratoire Écologie, Systématique et Évolution à l’Université Paris Saclay. Investie depuis 15 ans dans le domaine de la génétique évolutive chez les arbres forestiers, elle a progressivement orienté ses travaux vers le champ de l’ingénierie écologique et la gestion durable des territoires avec trois grands axes de recherche : le rôle des acteurs dans les socio-écosystèmes ; l’évaluation environnementale en France et les politiques publiques de protection de la nature ; les outils d’aide à la décision et gouvernance pour réduire les effets de l’urbanisation sur la biodiversité.
Professeure
AgroParisTech
Université Paris Saclay
Publication scientifique
Article dans une revue
Hélène Barbé, Nathalie Frascaria-Lacoste Integrating Ecology into Land Planning and Development: Between Disillusionment and Hope, Questioning the Relevance and Implementation of the Mitigation Hierarchy
Sustainability, MDPI, 2021, 13 (22), pp.12726. ⟨10.3390/su132212726⟩
En savoir plus
Groupe miroir
Toit potager Bertrand Ney à AgroParisTech
Les bénéfices et les coûts liés aux infrastructures végétalisées en ville nécessitent d'être mieux appréhendés à travers des outils d'évaluation qui permettent de mesurer les impacts environnementaux, par
En savoir plus
biodiversité
Concilier la nature et la ville, milieu hautement artificialisé, est un art qui se pratique de l’échelle du bâtiment à celle du territoire périurbain, en passant par celle du quartier.
En savoir plus
  • À propos
  • Chercheurs
  • Publications scientifiques
  • Groupes miroirs
  • Domaines de recherche
  • Articles