Chaleur sur la ville : comprendre et atténuer les îlots de chaleur urbains

Matériaux froids, couloirs de vent, zones de fraîcheurs, végétalisation mixte, murs et toits végétalisés sont parmi les solutions qui permettent d’atténuer les îlots de chaleur urbains.

L’urbanisation modifie significativement l’environnement. Un des phénomène les plus connus est celui d’îlot de chaleur urbain qui reflète le fait que les villes sont plus chaudes de quelques degrés par rapport aux zones périurbaines et rurales adjacentes. Ce phénomène a de nombreuses conséquences, à la fois sanitaires, économiques et environnementales. Mais comment s’explique-t-il, quelles en sont les conséquences et quels aménagements peuvent en favoriser l’atténuation ?

Retrouvez le talk de Patrick Stella, maître de conférences à Agro ParisTech, pour comprendre le phénomène de l’îlot de chaleur urbain et les pistes pour l’attenuer. Différentes approches sont présentées comme l’utilisation de nouveaux matériaux, le ré-agencement urbain et la végétalisation.

Ce talk a été organisé par Leonard en partenariat avec le lab recherche environnement.

 

Pour aller plus loin
Chercheur
Maître de conférences
AgroParisTech
Projet
Un projet de thèse pour comprendre dans quelle mesure la végétalisation du milieu urbain permet de réguler le microclimat urbain et contribue à l’amélioration de la qualité de l’air.
En savoir plus
Groupe miroir
Les bénéfices et les coûts liés aux infrastructures végétalisées en ville nécessitent d'être mieux appréhendés à travers des outils d'évaluation qui permettent de mesurer les impacts environnementaux, par
En savoir plus
biodiversité
Concilier la nature et la ville, milieu hautement artificialisé, est un art qui se pratique de l’échelle du bâtiment à celle du territoire périurbain, en passant par celle du quartier.
En savoir plus